FR
EN
NL
Vous êtes ici : Accueil >
Projets > Reconversion > Gare de Saint-Omer

Gare de Saint-Omer

  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer
  • Gare de Saint-Omer

Description

Apparues avec les chemins de fer au cours du premier tiers du XIXe siècle, les gares témoignent de transformations radicales dans notre environnement organisé : industrialisation, urbanisation et, surtout, accélération des vitesses des transports... Comme l’histoire si riche et complexe des chemins de fer eux-mêmes, l’histoire des gares a pu susciter des approches très variées, émanant de l’histoire économique, de l’histoire des techniques, de l’histoire sociale, de l’histoire urbaine ou de l’histoire de l’art, pour ne mentionner que celles-là. Cette diversité dans les approches historiques complique en même temps qu’elle enrichit l’interprétation patrimoniale des gares, à l’heure où de nombreuses emprises ferroviaires sont vouées à des mutations qui nécessiteront parfois des démolitions importantes.
L’enjeu de la réhabilitation de la gare de Saint-Omer était double : Restaurer au mieux un édifice à la grande valeur historique pour la ville et le territoire, et adapter celui-ci à des programmes résolument contemporains et dans l’air du temps.


Cette adaptation a été réalisée dans le respect le plus strict du bâtiment existant. Les aménagements neufs visant à accueillir les nouveaux programmes de coworking, bureaux, et fab-lab ont été voulus simples de lecture et épurés. Le mur rideau prenant place dans le hall central arbore un motif vertical lui conférant une grande légèreté tout en évoquant d’une manière graphique les divisions parcellaires et le réseau hydrographique du marais audomarois à proximité. Les estrades, escaliers, et cloisons ont été conçus en mariant bois massif et structures métalliques légères, conférant aux aménagement neufs une grande élégance.


Le clos et couvert du bâtiment historique a été restauré dans l’objectif de retrouver la lecture et les éléments significatifs de l’écriture néo-classique qui caractérisent le bâtiment. Les charpentes ont été reprises en bois de chêne et confortées après avoir traité le problème posé par la présence de champignons sur les bois. Le grand dôme du corps central a été couvert en écailles de zinc posées au clou, tandis que les ailes latérales ont été couvertes en ardoises naturelles. Les éléments emblématique en zinc d’ornement (crête, épis, œil de bœuf, etc.) qui avaient été démontés au cours du temps, ont été restitués.

Vous avez un projet de reconversion ? Faites confiance aux équipes de l'agence d'architecture Nathalie T'KINT, spécialisée dans l'architecture patrimoniale. Vous pouvez les contacter au 03 28 36 24 08 ou par ce formulaire de contact. 

État du projet

Livré en 2019

Maîtrise d'ouvrage

Communauté d'Agglomération du Pays de Saint-Omer

Budget hors taxes

16 500 000 € HT